Bonne année…

Anastasia, je te souhaite une année glaciale comme ton coeur, rigide comme ton corps, aride comme ton esprit

Valérie, tâche de faire de cette année celle de la créativité, aussi éloignée que possible de la fadeur de ton prénom

Emmanuel, que te souhaiter d’autre qu’une année de sauveur ?

Vincent, maintenant que tu es veuf, 2019 sera l’année de la teuf

Mireille, en 2019, sors de l’œuf !

Hey Kevin, zy va en 2019 tu t’la fait cette meuf

Monsieur le Président,
Pour cette année, oserais-je vous souhaiter l’immense reconnaissance que vous méritez tant votre action force le respect ? Croyez en ma totale admiration tout en mon absolue dévotion pour vous servir mieux chaque jour

Mon amour,
Tu es beau, brillant, vif, plein d’humour, généreux, accueillant, gai, respectueux, fin, délicat, chaleureux, attentionné, ponctuel, serviable, sociable. Mais pourquoi es-tu si fuyant ?  en 2019, je te souhaite de m’aimer autant que je t’aime.

S’il vous plait, aimez-moi. Je ne suis pas si laide, pas si grosse, pas si vieille, pas si revêche, pas si déprimée. Je vous souhaite d’être généreux en 2019.

Et la consigne était : Imaginez un panel de destinataires de vœux, et écrire des vœux désopilants, élégants, amoureux, cinglants, indigestes, incompréhensibles, mordants, djeuns, maladroits, larmoyants, administratifs, ampoulés, vindicatifs, à double sens, revanchards

Atelier d’écriture du samedi matin : Au fil des mots et des couleurs