Étonnements

Etonnements
Merci Sahlan de Bali

Celui qui grimpe au cocotier et regarde tout là-haut la beauté du monde

Celui qui gagne au loto sans avoir joué

Celui qui croit qu’il y a une vie après la vie

Celui qui prend un train qui arrive à l’heure

Celui qui revient chez lui sans le souvenir d’en être parti

Celle qui rit le jour de ton enterrement

Celui qui se découvre vivant après sa mort

Celle qui ne se réveille pas le jour de son mariage

Celle qui dort paisiblement quand le monde s’écroule

Celui qui gagne ton amitié et chaque jour en doute

Celui qui t’idolâtre et se découvre plus beau que toi

Celui qui t’aime et se découvre aimé en retour

Celle qui rit de se voir si belle en ce miroir

Celui qui cherche et qui trouve

Celle qui court, qui court et finit par s’envoler

Celle qui n’est jamais fatiguée et ce jour-là s’effondre

Celle qui découvre la simplicité de la vie

Celui qui se heurte à la complexité de la vie

Celui qui lit son déshéritage chez le notaire

Celui qui met un pied sur la lune

Celle qui découvre que son cœur bat

Celle qui rougit de plaisir face à un compliment

Celui qui aime en secret et reçoit un baiser

Celui qui dérive dans l’arctique sur une plaque de banquise

Celui qui découvre le soleil après la pluie

Celle qui rêve que vous tous avez poursuivi cette liste dans la case commentaire un peu plus bas…

 

Et la consigne était : Explorer le champ de l’étonnement en commençant vos phrases par celui qui / celle qui

Atelier d’écriture du samedi matin : Au fil des mots et des couleurs