Essentiel. Pas essentiel ?

Essentiel de rire et parler
Essentiel de se serrer si fort dans nos bras, de se tenir par la main
Essentiel de laisser venir, laisser flotter
Essentiel d’accueillir, élargir, offrir
Essentiel de sentir, sortir, découvrir
Essentiel d’admirer, oser, voler
Pas essentiel ? Rien qui vient

Essentiel d’écrire, chanter, bouger
Essentiel de s’abandonner
Essentiel de tenter, connecter, disjoncter
Essentiel d’aimer
Pas essentiel ? Toujours rien qui vient

Essentiel de questionner
Essentiel de te guetter, t’imaginer, te dessiner
Essentiel de t’embrasser
Essentiel de dormir, trainer, rêvasser
Essentiel de t’admirer
Pas essentiel ? Je ne vois pas

Essentiel d’attendre l’instant qui vient ou ne viendra pas
Essentiel de siffler là-haut sur la montagne
Essentiel de lancer la balle, la voir rebondir, la rattraper, la lancer à nouveau
Essentiel d’inspirer puis souffler, souffler, souffler et se vider
Essentiel de chanter ce matin sous ma douche
Essentiel de franchir l’obstacle
Essentiel de se féliciter du torrent traversé
Pas essentiel ? Si seulement

Essentiels ce sourire du matin dans le miroir et ce baiser à mon reflet
Essentiel le grain de folie qui vient et m’emporte
Essentiel le temps qui passe et tous les jours porte nos vies
Essentiel le chocolat de Noël
Essentiels toi, moi, lui et elle
Essentiel le soleil
Pas essentiel ? Pas même la pluie que je n’aime pas

Essentiel la promenade infinie sur les trottoirs de Paris ou d’ailleurs
Essentiel le petit matin sans sommeil
Essentielle la grande grasse matinée du lendemain
Essentiels les poils au menton et ceux sous les bras que pourtant l’on s’acharne à faire disparaitre
Essentiel ton regard qui me fait belle
Essentiel d’être là
Pas essentiel ? Décidément nada

Un commentaire sur “Essentiel. Pas essentiel ?

Les commentaires sont fermés.